BENJAMIN MOUTTE

Benjamin MoutteÉtant originaire de Dijon, je me suis tout naturellement tourné vers le dessin à l’ordinateur. J’y jouais beaucoup quand j’étais petit, il y avait des bonhommes vraiment attachants. Comme ceux qui vont en enfer dans le retable du Jugement Dernier de Van Der Weyden qui se trouve aux Hospices de Beaune. C’est vraiment pas loin de Dijon, comme par hasard. Mes objectifs sont de pouvoir matérialiser graphiquement des signatures rythmiques complexes et bruyantes chères aux groupes de math/noise-rock, ainsi que de réussir à soulever 130 kilos au développé-couché. Pour se faire, je vais souvent courir autour du Lac Kir, qui se trouve à Dijon, on y revient une fois de plus…
Cela demande de pouvoir se défouler quand on passe la majeure partie de son temps à peindre des taches sur son écran pour jouer à Dieu. Le support de 10630 x 7087 pixels est un petit peu maltraité (mais pas l’ordinateur, c’est trop cher), tout comme le papier de Goya quand il était énervé. Les détails et figures émergent d’un flot de traits et de couleurs bruitistes, les posters de ma chambre sont des polyptyques et moi je suis un chien. Benjamin Moutte

EXPOSITION DE DESSINS
La Raffinerie
01 juin – 24 juin 2017
vernissage vendredi 02 juin 18h